PLACE gratuite, denrée rare

béatrice colin

— 

Trois nouvelles zones bleues sont créées.
Trois nouvelles zones bleues sont créées. — C. debeir/20 minutes

Les habitants des Pradettes, de Lardenne et de Lafourguette vont devoir prendre de nouvelles habitudes lorsqu'ils iront faire leurs courses en voiture. A partir d'aujourd'hui, les places commerçantes de ces trois quartiers et certaines rues passent au stationnement « zone bleue ». Pour pouvoir se garer, le fameux disque est désormais indispensable et les automobilistes devront respecter les durées de stationnement variant de 45 à 90 minutes. « C'est une demande récurrente portée dans les commissions de quartier. Il en existe déjà deux à Croix-Daurade et dans le quartier de l'Ormeau. Tout le monde en est satisfait car la zone bleue permet d'avoir une rotation devant les commerces et évite les voitures ventouses », explique Bernard Marquié, adjoint au maire en charge du dossier.

Stationnement résidant étendu
Cette mesure vient compléter le dispositif de stationnement résidant appliqué à la quasi-totalité du centre-ville. Les dernières rues où l'on pouvait encore se garer sans être obligé de passer par les horodateurs deviendront payantes en février avec le lancement des travaux de la ligne de tramway. Il s'agit de la zone située entre la Garonne et le Canal du Midi, couvrant les allées Jules-Guesde et Frédéric-Mistral. « C'était l'un des derniers coins où l'on pouvait encore se garer sans payer », s'énerve Guillaume. Cet étudiant avait pris l'habitude de laisser son véhicule sur les allées Jules-Guesde durant une partie de la semaine. Il a décidé de se replier au-delà du Canal, dans les quartiers périphériques. « Ce report de stationnement est un problème. De Marengo jusqu'à la Côte Pavée les riverains hurlent car dans ces zones ils ne peuvent plus de se garer. Nous sommes en cours de concertation, notamment sur l'axe du Faubourg-Bonnefoy pour étendre le stationnement résidant », souligne Bernard Marquié.

réglementation

A partir d'aujourd'hui, les zones bleues passent à l'heure de l'Europe et adoptent un nouveau disque. L'automobiliste indique désormais son heure d'arrivée et se conforme aux durées de stationnement indiquées sur les panneaux.