Christine Grèzes : «Des films qui reflètent bien l'Italie»

©2006 20 minutes

— 

Interview de Christine Grèzes, présidente des Rencontres du cinéma italien.

Y a-t-il un public à Toulouse pour un festival consacré au cinéma italien?

Toulouse accueille une communauté italienne importante. Le cinéma italien connaît un renouveau certain, or, ces dernières années, on n'a pas eu beaucoup l'occasion de voir des films italiens.

La sélection n'est-elle pas difficile?

C'est relativement difficile car les films doivent présenter des sous-titrages. Mais on a trouvé une palette de films réfléchissant bien l'Italie. L'an dernier, lors de la première édition, quinze films étaient proposés. On a accueilli 3 000 spectateurs. Avec vingt-sept films cette année, on en espère autant, sinon plus.

Lequel conseillez-vous?

Je laisse le public seul juge. Il pourra attribuer un prix du public à l'un des neuf films en compétition. Recueilli par A. Rancoule

A partir de demain et jusqu'au 14 mai à l'ABC. Des séances ont lieu également dans d'autres villes.

Renseignements sur www.cinemaitalientoulouse.com