Du sport pour banaliser le handicap

©2006 20 minutes

— 

Dans la région, un millier de handicapés pratiquent un sport. Et sans doute une vingtaine de plus, depuis la grande journée de démonstrations organisée, samedi sur le Capitole, par le comité régional handisport. « A la suite de cet événement, beaucoup me contactent pour savoir quels sports ils peuvent faire avec leur handicap », se félicite son président.

Le choix est large : équitation, tennis de table, natation, ultimate fauteuil (un jeu avec un frisbee) ou le très populaire handi-basket... Sans compter les nouvelles disciplines comme la canne de combat, le handi-karaté, le rugby à XIII, ou la handi-danse. La découverte de cette dernière a permis à Sabine « de passer plus de moments avec la famille. De partager une activité avec eux ». Pour Fabrice, « faire du sport, c'est aussi démocratiser le fauteuil et banaliser le handicap ». Il a découvert le tennis il y a quatre ans : « J'en fais au moins une fois par semaine, c'est un bon défouloir », explique-t-il. Si la pratique amateur marche bien, elle est aussi encouragée par des ambassadeurs de marque : les athlètes régionaux ont remporté dix des quinze médailles françaises au Jeux paralympiques de Turin. Philippe Terral, déficient visuel et membre de l'équipe de France de biathlon, n'a pas rapporté de médaille. Mais fait remarquer que, sans le handisport, il n'aurait pas pu participer à un tel événement. »

Amandine Rancoule

Rens : Comité régional

au 05 61 74 02 39 ou au 05 62 24 18 22.

Le championnat régional de tir à l'arc adapté aura lieu le 6 mai à Albi. Et, du 19 au 21 au Parc des Expositions, le salon du cheval Equissimo abritera un pôle handicap avec matériel spécialisé.