Les facs à l'heure des comptes

©2006 20 minutes

— 

Après le déblocage des facs, les universités constatent les dégâts. Machines à café détruites, pots de peinture renversés, nombreux graffitis... Au Mirail, le président Rémi Pech a estimé avant-hier le montant des dégradations dans les locaux et dans l'arche à près de 150 000 e : « C'est un constat d'échec pour tous. J'espère que le ministère va nous aider. » Du côté de l'université Paul-Sabatier, 30 bâtiments sur 80 ont été bloqués. Mais il faudra attendre le début de la semaine prochaine pour avoir une estimation des dégâts. Pour Jean-François Sautereau, président de la fac, « les expertises prendront du temps ». Depuis hier, les personnels de l'université travaillent à la réhabilitation des locaux.

M. M.