TOULOUSE - Les trottoirs à l'inventaire

— 

Ils en ont marre de casser leurs roues sur les arrêtes des trottoirs. Les militants de l'association Vélo invitent les cyclistes toulousains à signaler sur leur site* les bordures qui les obligent à descendre sur la chaussée. « Le réseau alterne entre les pistes sur la route et sur les trottoirs ce qui oblige les cyclistes à monter et descendre d'une bordure à l'autre, explique Florian Jutisz, membre de l'association Vélo. Une fois cette campagne réalisée, nous demanderons au Grand Toulouse de lancer un plan d'actions pour abaisser toutes ces bordures désagréables qui voilent les roues, secouent les cyclistes et risquent de les faire chuter ».
Ce recensement inédit, qui doit durer jusqu'au 30 novembre, permettra au Grand Toulouse d'acter et de faire abaisser en priorité les bordures les plus dangereuses sur les pistes cyclables.