Des étudiants portent plainte contre la police

©2006 20 minutes

— 

Une plainte pour « violences par personnes dépositaires de l'autorité publique » a été déposée mardi par trois des cinq étudiants blessés durant l'évacuation de Matabiau, le 6 avril. « Elle va permettre de mener une enquête interne au sein des forces de l'ordre pour déterminer les responsabilités et éclairer les circonstances de l'opération », explique leur avocat, Raphaël Darribère.

Selon le directeur de cabinet du préfet, Francis Soutric, « un temps raisonnable a été laissé [aux manifestants] et les sommations d'usage n'ont pas suffi à libérer les voies. En résistant, ils se sont exposés à cette intervention. »

Reçus aux urgences du CHU de Purpan et placés deux jours en observation, les plaignants ont subi des traumatismes crâniens ou cervicaux. « J'ai eu deux points de suture à la tête et un traumatisme avec pertes de connaissance. On ne reculait pas assez vite alors on a pris des coups », raconte Mounia. Aujourd'hui à midi, les étudiants devraient rejoindre la place Saint-Etienne pour une manifestation unitaire contre les violences policières.

A. R.