TOULOUSE - Série noire dans la Ville rose

— 

L'Américain Thomas H. Cook ou la « terrifiante » Brigitte Aubert. Une obscure mais belle brochette des romanciers les plus noirs sévit jusqu'à dimanche à l'occasion de la 3e édition de Toulouse Polars du Sud. Un festival qui ne se contente pas d'aligner les auteurs pour des dédicaces mais qui privilégie les débats et les rencontres avec les lecteurs. En plus du chapiteau de Basso-Cambo et du forum de la Librairie Renaissance, les auteurs vont d'ailleurs hanter plusieurs bibliothèques.

www.toulouse.polars.du.sud.over-blog.com