Taux canons pour le salon

Hélène Ménal

— 

C'est l'un des effets traditionnels de la session d'automne du Salon de l'immobilier : pour l'instant, selon le courtier spécialisé meilleurstaux.com, Toulouse est la grande ville qui bénéficie des taux les plus bas : 3,75 % sur 20 ans, contre 4,25 % en moyenne en France. « Les acheteurs rentrent de vacances, ils ont pu mûrir leur projet et font jouer la concurrence », relève Lucile Laborie, la directrice de l'agence toulousaine du courtier. L'émulation entre les stands sert d'autant plus les visiteurs du salon qu'ils sont réputés assez déterminés : la moitié d'entre eux concrétisent leur projet immobilier dans les six mois. Une aubaine pour les professionnels.

Le centre-ville est très prisé
Lucie Laborie attend de compiler les taux proposés à l'ouverture du salon ce matin mais remarque que les banques n'ont pas spécialement durci leurs critères de prêt avec le regain de la crise. Il y a donc une fenêtre d'opportunité même si les prix continuent de grimper. La chambre des notaires, qui se base sur le prix réel des transactions, annonce une hausse de 6,6 % en un an dans les appartements anciens. Elle observe aussi un afflux d'acheteurs vers le centre-ville. Du coup, dans le cœur de Toulouse, les biens ont bondi de plus de 10 % en un an.

pratique

Jusqu'à dimanche dans le hall 8 du Parc des expos. L'entrée est à 3 € mais des invitations sont disponibles sur www.salonimmobiliertoulouse.com