TOULOUSE - La tête dans les étoiles filantes

— 

Ce phénomène exceptionnel ne se reproduira pas avant une quarantaine d'années. Samedi, une pluie de météorites va baigner le ciel de Toulouse. En fait, la Terre va traverser un essaim de poussières laissé sur son orbite par une comète. Quelque 600 « langues de feu » par heure sont prévues pour ces « Draconides ». Une occasion que la Société d'astronomie populaire de Toulouse ne compte pas manquer. Elle invite le public dans les jardins de l'Observatoire de Jolimont. Il y aura des conférences et le pic d'étoiles filantes de 22 h 30, visibles à l'œil nu, sera commenté par des spécialistes. Plus chic, plus haut, et plus cher aussi*, le Pic du Midi organise sa propre soirée d'observation à 2 877 mètres d'altitude. Après une montée en téléphérique, les plus chanceux observeront l'événement depuis la terrasse du site. En espérant que la pluie ne vienne pas gâcher la pluie…