Le grand contournement divise l'agglomération

©2006 20 minutes

— 

La poursuite des études sur le projet de grand contournement routier de Toulouse a été adoptée vendredi par la communauté d'agglomération. Une décision qui est loin de faire l'unanimité au sein de cette assemblée habituellement consensuelle. Présentées le 6 février à la préfecture, des études de trafic à l'horizon 2020 ont annoncé l'asphyxie de la rocade et relancé le grand contournement routier. Depuis, toutes les collectivités sont invitées à se pencher sur le sujet. « Le contournement pourrait capter une part du trafic de transit et contribuer à structurer le territoire », a plaidé François Chollet (UMP), vice-président délégué. « Il n'aura qu'un effet marginal sur le flux de transit. Avec un réseau de voiries d'agglomération hors périphérique et un plan de déplacement urbain ambitieux, nous résoudrions le problème de trafic », a insisté Claude Raynal, au nom du groupe socialiste, avant de proposer une nouvelle délibération qui n'a pas obtenu la majorité.

B. C.