Recrutement au beau fixe dans la région

©2006 20 minutes

— 

Animateur socioculturel, maçon ou encore ingénieur informaticien. Voici quelques-uns des métiers qui recrutent cette année dans le département. C'est ce qui ressort de l'enquête sur les « besoins en main-d'oeuvre » menée par l'Assedic et dévoilée avant-hier. Au total, près de 53 200 projets d'embauche sont annoncés sur l'ensemble des huit départements de la région, dont 36 800 ne relèvent pas de l'activité saisonnière. « Une entreprise sur cinq envisage de recruter en Midi-Pyrénées cette année », constate Christian Gauthier, directeur régional de l'Assedic. Et parmi ces dernières, « près de la moitié sont concentrées sur le bassin d'emploi de Toulouse », poursuit-il. En Haute-Garonne, cela porte à 21 500 les intentions d'embauche, avec une pointe dans le secteur de la vente-tourisme et services.

Mais pas d'optimisme démesuré pour autant. « Une entreprise sur deux estime aussi qu'elle aura des difficultés à recruter. C'est un fait nouveau, cela ressort plus qu'en 2005 », relève le responsable régional de l'assurance-chômage. Car si les patrons estiment qu'ils n'auront pas trop de difficultés à trouver des employées de maisons ou des assistantes maternelles, ils restent pessimistes pour des postes comme « maçon qualifié » ou « agent de gardiennage et de sécurité ». « Des métiers souffrent encore d'un déficit d'image alors que ces branches ont fait des efforts. Les intentions existent mais pas la main-d'oeuvre. Certains se posent la question de la main-d'oeuvre étrangère », constate Christian Gauthier.

Béatrice Colin

L'Assedic de la région a envoyé son questionnaire aux 68 100 établissements affiliés à l'assurance-chômage, hors agences d'intérim. Au total, 19 000 lui ont répondu, soit 28 % des entreprises interrogées.