La médiation s'achève, la voie pénale s'ouvre

— 

« J'ai du mal à me concentrer, je suis constamment fatiguée. Je ne suis plus la même femme, ma vie a basculé ». Odile Guillouët, présidente de SOS Irradiés 31, attend une réponse judiciaire aux manquements qui ont conduit 145 patients à recevoir des surdoses de radiations entre avril 2006 et avril 2007 au CHU de Rangueil. Elle sera cet après-midi au Palais de Justice pour savoir si les juges d'instruction renvoient un ou plusieurs responsables devant le tribunal correctionnel. Hier, elle a assisté à la dernière réunion de la commission chargée de les indemniser. Certaines personnes, comme cette dame devenue aveugle, ont reçu jusqu'à 700 000 €. Sur les 145 victimes ou familles de victimes, 89 ont demandé une expertise. Aujourd'hui, 27 dossiers sont clos et ont été indemnisés à hauteur de 4 millions €, 19 attendent les résultats d'expertise et pour 24 l'imputabilité de l'accident sur leur état de santé n'a pu être établie.