Bagatelle a commencé son lifting

Julie Rimbert

— 

La nouvelle place Ronsard, qui sera livrée à l'été 2012, sera prolongée autour de la rue du Lot.
La nouvelle place Ronsard, qui sera livrée à l'été 2012, sera prolongée autour de la rue du Lot. — Paul laundauer

«Les travaux du Grand projet de ville (GPV) doivent ouvrir le quartier de Bagatelle sur le centre-ville et désenclaver ce territoire, grâce à une nouvelle ouverture vers la route de Saint-Simon », explique Claude Touchefeu, adjointe au maire en charge de la politique de la ville.

La rue du Lot prolongée
Ce projet urbain qui doit améliorer la qualité de vie des habitants de Bagatelle s'articule autour du prolongement et de la requalification de la rue du Lot. Un nouveau giratoire, où sera installé un centre commercial, permettra d'entrer et de sortir au nord du quartier, près de la route de Saint-Simon. « La rue du Lot, qui s'achevait sur une impasse, n'était pas assez valorisée et peu accueillante pour les riverains, souligne l'élue. Pour la rendre plus conviviale, la place Ronsard sera repensée et unifiée de part et d'autre de cette artère ». De nouveaux logements et certains immeubles réhabilités sont déjà sortis de terre dans cette rue. Le mélange de projets privés accessibles à la propriété et de ceux des bailleurs sociaux devrait améliorer la mixité sociale.
Des aménagements déjà visibles pour les habitants, heureux de découvrir le début du lifting de leur quartier. « La place du Morvan, au milieu de la rue du Lot, est bien plus jolie depuis qu'elle a été refaite, assure Linda, qui habite cette artère. C'est très sympa d'aller s'asseoir dans le nouveau jardin avec les enfants ».
Au pied de la résidence Ronsard II, à l'intersection de la rue du Lot et de la rue Vestrepain, les habitants pestent contre les travaux mais apprécient la tranquillité retrouvée. « C'est le bazar aujourd'hui à cause des pelleteuses mais la rue du Lot qui concentrait toutes sortes de petits trafics est beaucoup plus calme depuis qu'elle a été en partie refaite, constate Zinda. Avant, on n'osait pas s'y promener le soir à cause de l'insécurité. Et avec l'ouverture vers la route de Saint-Simon, la circulation dans le quartier sera bien améliorée ».