Une entreprise nantaise atterrit

— 

Francazal change de cap.
Francazal change de cap. — F. Scheiber / 20minutes

L'arrivée d'Atlantic Air Industries sur l'aérodrome de Francazal était un secret de polichinelle. Mais depuis le 1er juin, et la signature par le préfet d'une autorisation d'occupation temporaire, cette société implantée à Nantes et Saint-Brieuc peut légalement débarquer sur l'ancienne base militaire. Spécialisée dans la maintenance aéronautique, l'entreprise emploie actuellement plus de 70 personnes et compte doubler ses effectifs d'ici à trois ans grâce à ce déménagement. Son installation au sein de deux des cinq grands hangars de l'aérodrome est annoncée pour septembre et ce, pour une « période initiale de dix ans ». Et c'est bien cette durée qui inquiète les riverains car la transformation de la plateforme en site d'aviation d'affaires et de soutien industriel était une solution transitoire pour une période de deux ans. « L'installation d'entreprises à Francazal ne doit pas compromettre la réversibilité de l'affection du site, maintes fois réaffirmée par la préfecture », relève le collectif Francazal, composé de riverains hostiles à une reconversion aéronautique.