Le lâcher d'ourse est annulé

— 

Officiellement, c'est la sécheresse qui a eu la peau de l'ourse dont le lâcher était programmé pour ce printemps dans le Béarn. C'est du moins l'argument avancé par Nathalie Kosciusko-Morizet, la ministre de l'Ecologie, pour renoncer à l'opération : elle a été « particulièrement sensible aux difficultés rencontrées actuellement par les éleveurs ». Elle a aussi évité de mettre le feu aux Pyrénées à un an de la Présidentielle. L'association Pays de l'ours-Adet dénonce « le décalage entre les beaux discours et les actes sur le terrain ».