ça bouchonne aux cartes grises

julie rimbert

— 

Entre 4 500 et 5 000 dossiers en retard au service des cartes grises de la préfecture. Depuis la mise en place du nouveau système d'immatriculation des véhicules en avril 2009, les services de l'Etat ont du mal à sortir la tête de l'eau. Du coup, depuis le 15 avril, le service des cartes grises ferme ses guichets tous les vendredis pour rattraper le retard.

900 dossiers traités vendredi
« Ce délai est dû à l'augmentation du nombre de demandes par internet et par courrier, explique Françoise Souliman, secrétaire général de la préfecture. Nous accumulons aujourd'hui un retard de treize jours mais nos services font tout pour rectifier le tir. Par exemple, 900 dossiers ont été traités vendredi dernier ». Cet afflux de demandes démontre que les conducteurs préfèrent passer par les services de l'Etat plutôt que de faire sa carte grise chez un garagiste, habilité à les délivrer. « Environ 60 % des documents sont donnés par la préfecture, seuls 40 % le sont par les garages, précise Françoise Souliman. Notre département, rural, compte des petits garages qui n'ont souvent pas de personnel suffisant pour les traiter ». En moyenne, près de 400 personnes par jour sont accueillies aux guichets, avec un temps d'attente d'environ une heure. Véronique, une habitante de Saint-Orens, n'a pas eu de chance hier après-midi, contrainte de patienter 1 h 30 avant de récupérer la fameuse carte grise. « Heureusement je suis en vacances et j'étais persuadée de devoir attendre encore plus longtemps, confie-t-elle. J'ai quand même constaté que certaines personnes qui patientaient sont parties avant d'avoir été reçues. J'avais aussi gagné du temps en regardant toutes les pièces nécessaires sur Internet pour changer les cartes grises des deux véhicules que j'ai achetés d'occasion ».