Les négociations salariales déraillent

— 

Les négociations sont toujours au point mort chez Continental. Près de 600 salariés ont participé hier à une assemblée générale. Et la réunion prévue initialement aujourd'hui a été reportée par la direction. Depuis mardi, dirigeants et syndicats peinent à s'entendre sur les négociations salariales annuelles. La CGT et la CFDT dénoncent « le chantage de la direction qui conditionne les augmentations de salaires à la signature de l'accord du plan réduisant le coût du travail ».
Selon Olivier Grimoux, délégué CGT à Continental, « la direction propose 3 % de hausse des salaires à condition que les employés acceptent un plan qui les ferait travailler neuf jours [3, selon la direction] supplémentaires par an. C'est inacceptable car le groupe a fait 2,5 milliards de bénéfices en 2010 ». En contrepartie, le groupe s'est engagé à recruter 500 personnes d'ici à 2 016. Continental Automotive emploie actuellement 2 500 personnes sur trois sites en Midi-Pyrénées.