Des pas jaillit la lumière

Béatrice Colin

— 

Quinze dalles sont testées à Wilson, sur l'esplanade Mitterrand.
Quinze dalles sont testées à Wilson, sur l'esplanade Mitterrand. — F. Scheiber / 20 minutes

Il n'y a rien de magique derrière tout ça. Depuis vendredi, grâce à leur pas, les Toulousains ont la possibilité d'éclairer un lampadaire. La municipalité vient d'installer quinze dalles productrices d'énergie sur l'esplanade François-Mitterrand, à Wilson. Une première en France. Dès qu'un passant marche sur ces pavés dernières technologies, par une action mécanique le mouvement se transforme en électricité. Celle-ci est stockée et restituée la nuit tombée via le lampadaire. Un flux de 10 000 personnes permet ainsi d'allumer le réverbère durant trois heures.

Bordures de trottoirs solaires
Une innovation mise au point par une équipe de l'ENSEEIHT-INP, école d'ingénieurs toulousaine, et la société Viha concept. Cette dernière développe en parallèle des bordures de trottoirs solaires. A l'heure où le nucléaire fait débat, ces inventions peuvent rapidement faire école dans d'autres métropoles. Et pour l'adjoint en charge de l'éclairage public, c'est bien l'enjeu. « Du recyclage du mouvement de la Garonne avec les centrales électriques à la récupération de l'énergie produite par le freinage du tram, nous voulons montrer que la ville ne fait pas que consommer, elle peut aussi produire », plaide Alexandre Marciel.

coût

La municipalité a acheté 20 dalles productrices d'énergie pour un montant de 20 000 €. Ce prototype a nécessité 80 000 € d'investissement à la société.