Les patrouilleurs chaussent les crampons du Stade

— 

Les ouvriers autoroutiers d'ASF ont participé à la séance d'échauffement des joueurs de la catégorie espoirs.
Les ouvriers autoroutiers d'ASF ont participé à la séance d'échauffement des joueurs de la catégorie espoirs. — f.scheiber / 20 minutes

ilet jaune contre ballon ovale. Trente agents des Autoroutes du Sud de la France (ASF) ont participé hier à l'opération « Vis ma vie » de joueur au Stade Toulousain. Sous l'œil attentif du manager Guy Novès, ils ont intégré la séance d'échauffement musculaire des joueurs de la catégorie espoirs. Une expérience originale pour ces salariés plus habitués à opérer sur l'autoroute qu'à encaisser les placages. « Je n'y connais rien au rugby donc j'ai découvert les règles et les positions », s'amuse Simone Gardin, ouvrière autoroutière depuis huit ans. Les rugbymen ont ensuite rangé leurs crampons pour embarquer dans les camions jaunes des patrouilles d'ASF. Arrêt sur une bande d'arrêt d'urgence, appel d'une borne orange pour signaler une panne, les cobayes ont joué le jeu. « C'est important de sortir du club pour voir comment ces gens travaillent au quotidien », confie William Geraudie de la catégorie espoirs.