Banal accident, Pagaille monstre

Béatrice colin

— 

Hier matin, sur la rocade.
Hier matin, sur la rocade. — F. Scheiber / 20 minutes

Pare-chocs contre pare-chocs, les Toulousains ont eu bien du mal hier matin à rejoindre leur destination. Pour la deuxième fois en quinze jours, un accident de poids lourd sur le périphérique intérieur a paralysé une grande partie du trafic. Vers 3 h 46, un camion a percuté le terre-plein au niveau de la Cépière. Selon la police, la vitesse et une chaussée mouillée sont à l'origine de cet accident dont le chauffeur est ressorti blessé légèrement.

Carburant sur la voie
A 9 h 30, ce banal accident de la route était à l'origine de 23 kilomètres de bouchons sur le périphérique et une dizaine de km sur l'A64. Le temps aura paru long à certains automobilistes qui ont parfois mis une heure et demi pour faire 20 kilomètres. Il aura fallu six heures entre l'accident et un retour à la normale. « Nous avons été confrontés à une difficulté : dans l'accident le réservoir du poids lourd s'est percé et le carburant s'est répandu sur près de 500 mètres. Nous avons dû déverser une tonne d'absorbant en plusieurs fois pour pouvoir rendre les conditions de circulation complètement sécurisées », explique Nicolas Méry, chef du centre de gestion du trafic à la direction régionale des routes.