«La médiation plus efficace que des moyens techniques»

© 20 minutes

— 

Porte-parole de la Ligue des droits de l’homme Pourquoi êtes vous opposé à la vidéosurveillance ? Cela va à l’encontre des droits fondamentaux des citoyens. On passe d’une politique de sûreté, où l’Etat protège les individus, à une politique de sécurité où l’Etat se protège des individus. Il y a un déséquilibre entre le danger de la vidéosurveillance pour les libertés individuelles et les garanties que cela représente pour la sécurité des biens. Selon vous, est-elle inefficace? Elle est efficace dans un espace clos car on peut interpeller l’individu qui a commis un délit. Cela n’a jamais empêché un braquage, au contraire cela peut inciter les malfaiteurs à déployer des moyens plus importants. Quelles sont les alternatives ? Il faut faire de la prévention, travailler avec les personnes susceptibles de voler ou d’être violents. La présence humaine sur le terrain, la médiation sont plus efficaces que d’illusoires moyens techniques.