Cannabis:un réseau toulousain à la barre

© 20 minutes

— 

Hier, le premier jour du procès d’un réseau présumé de trafiquants de cannabis a tourné autour de problèmes de procédure et de qualification des faits. C’est aujourd’hui que le tribunal correctionnel devrait entrer dans le vif du sujet. Vingt-deux prévenus, âgés de 25 à 58 ans, sont jugés dans cette affaire. La plupart comparaissent libres. Seul un Toulousain, considéré comme le véritable organisateur et toujours sous le coup d’un mandat d’arrêt, reste en fuite. Le réseau a été mis au jour les 26 et 27 juin 2002, quand, à la suite de renseignements anonymes et d’écoutes téléphoniques, la SRPJ a saisi près de 900 kilos de cannabis aux alentours de Toulouse. La résine a été retrouvée dans trois endroits : au domicile d’un des prévenus et dans deux véhicules, dont l’un était muni d’un faux plancher. La marchandise, en provenance du Maroc, aurait été importée en France via l’Espagne entre novembre 2001 et juin 2002, grâce à de multiples allers-retours en voiture. Le procès doit déterminer le cheminement du cannabis, le rôle respectif des prévenus dans le réseau, et les techniques de blanchiment utilisées. Il devrait se poursuivre jusqu’à vendredi.