La Banque populaire en grève

© 20 minutes

— 

Ils défileront ce matin à Wilson pour « protester contre une politique salariale tirée vers le bas ». Les agents de la Banque populaire Toulouse-Pyrénées entrent dans leur deuxième semaine de grève. « Il n’y pas eu de conflit social depuis vingt-cinq ans, mais là, le malaise est trop grand », explique Francis Herrezuelo, délégué syndical FO. Selon lui, 25 % des 1 150 salariés ont suivi le mouvement la semaine dernière, contre 11 % seulement selon la direction. Deux agences étaient fermées hier. Les salariés revendiquent une diminution de la part « des primes commerciales, fondées sur des objectifs impossibles », au profit de leur salaire fixe. « Nous avons promis de couvrir l’inflation pour 2006. Mais nous ne pouvons pas accepter un système qui aboutirait à faire baisser le salaire des commerciaux les plus performants », estime Alain Llanes, le directeur des ressources humaines. H. M.