Un patron du cru pour la police

© 20 minutes

— 

Il dirige désormais les 1 400 policiers de la Haute-Garonne. Jean-Paul Breque, 54 ans, a pris jeudi le commandement de la police départementale, lors d’une cérémonie solennelle dans la cour du commissariat central. Un retour en terrain de connaissance pour cet Ariégeois né à Pamiers, dont le premier poste d’inspecteur était basé au commissariat de l’Embouchure. L’homme est aussi passé par le lycée Raymond-Naves et la fac de droit de l’Arsenal. En phase « de prise de contact », le nouveau directeur départemental de la sécurité publique préfère « observer » avant de tracer les grandes lignes de son action. « J’ai trouvé ici des gens de qualité qui travaillent sérieusement, a-t-il déclaré. Je suis persuadé que nous obtiendrons de bons résultats. » Il juge les chiffres de la criminalité à Toulouse tout à fait « normaux pour une grande métropole » mais, dit-il, « on peut toujours faire mieux », sans dogmatisme et « en utilisant tous les moyens dont dispose la police ». Avant d’être nommé à Toulouse, Jean-Paul Breque a occupé pendant trois ans et demi les fonctions de directeur départemental adjoint de la sécurité publique à Lyon. Amateur de rugby et de handball, il se dit « très satisfait » de son « retour au pays ». Hélène Ménal

promotion Jean-André Graviassy, le prédécesseur de Jean-Paul Breque, a pris la direction de la police de l’Essonne. Il avait été nommé à Toulouse en mars 2003.