Elections : le maire refuse de polémiquer

© 20 minutes

— 

« Attention au risque d’essoufflement ! » Hier, à l’occasion de ses voeux à la presse, Jean-Luc Moudenc a indiqué que ceux « qui précandidatent, s’agitent, sondent » le « font sourire ». « Moi, je suis dans l’action, le quotidien, et pas dans la polémique », a-t-il ajouté. Ce commentaire a suivi un hommage à Philippe Douste-Blazy, qui arrive dans un contexte où les « partisans » de Dominique Baudis, en froid avec le ministre des Affaires étrangères depuis l’affaire Allègre, ont ébruité un sondage présentant le président du CSA comme le favori des Toulousains.