la yourte de la discorde

julie rimbert

— 

Tom et Léa (à droite) ont été soutenu hier par 150 manifestants.
Tom et Léa (à droite) ont été soutenu hier par 150 manifestants. — f . scheiber/20 minutes

Tom, 29 ans, et Léa, 28 ans, sont plus à l'aise dans leur montagne ariégeoise qu'à la barre de la cour d'appel de Toulouse. Ce couple, résidant dans le petit village d'Arrout, était poursuivi hier pour avoir installé sa yourte sans avoir demandé de permis de construire. Malgré le soutien du maire du village et du propriétaire du terrain où trône l'habitation, la Direction départementale de l'environnement et de l'agriculture (DDEA) de l'Ariège a déposé plainte pour demander sa destruction. Une demande entendue en février 2010 par le tribunal de Foix qui les a condamnés à l'enlever.

Un habitat démontable
« On veut rester sur ce terrain pour continuer à expérimenter cet habitat alternatif que nous avons choisi, expliquent Tom et Léa, qui vivent de petits travaux agricoles. Comme nous ne trouvions pas de logement dans le village, nous avons opté pour ce logement écologique, bien intégré dans la nature ». Leur avocat a demandé leur relaxe, plaidant que la yourte est une tente, démontable à tout moment. « Il n'y a pas eu construction donc le permis de construire n'a aucun lieu d'être », a argumenté Caroline Mecary. Quant au procureur, il a requis la destruction du logement, « considérant que c'est une construction, même en l'absence de fondation ». Le jugement a été mis en délibéré au 12 mai.