Un étudiant anti-CPE condamné

©2006 20 minutes

— 

Il a écopé de trois mois de prison avec sursis et de 80 heures de travail d'intérêt général

Un étudiant du Mirail, interpellé lors de la manifestation anti-CPE de jeudi, a été placé en garde à vue puis jugé en référé vendredi

On lui reproche d'avoir jeté de la peinture sur les policiers et de s'être débattu lors de son arrestation

Le syndicat SUD, auquel l'étudiant est affilié, juge cette condamnation « disproportionnée »

Le collectif toulousain des jeunes anti-CPE appelle à « une riposte d'ensemble » contre « le passage en force du CPE »