Le blues des toques toulousaines

©2006 20 minutes

— 

Désappointement au sein de la gastronomie toulousaine

D'ici à la fin de l'année, la quatrième ville de France ne comptera plus que trois restaurants étoilés au guide Michelin (Michel Sarran, Cosy Fan Tutte et l'Amphitryon)

Gérard Garrigues, patron du restaurant le Pastel vendra son établissement à un promoteur immobilier

Il y a un mois, son confrère Dominique Toulousy a cédé les Jardins de l'Opéra après vingt-deux ans passés à combler les palais place du Capitole

Usés, ces deux cinquantenaires éprouvent « le besoin de se ressourcer », se refusant à planifier le moindre projet excepté quelques voyages pour Gérard Garrigues

Depuis quatre ans, le Pastel a connu une baisse de la fréquentation de 25 % et accuse aujourd'hui un passif de 250 000 e

« Sans activité à côté, mathématiquement, ce n'est pas possible de s'en sortir ! », regrette ce grand chef qui a décidé de « sauver le navire avant qu'il ne coule »

« Ici comme ailleurs, la clientèle est de plus en plus difficile », explique Dominique Toulousy qui continue d'assurer la formation de chefs à travers tout le Sud-Ouest

« Aujourd'hui, on décide de manger au restaurant au dernier moment, sans différencier la cuisine des brasseries de chaîne », constate-t-il comme ses collègues

« Nous devons nous démarquer de cette image de la gastronomie haut de gamme chère, coincée et ennuyeuse », résume Yannick Delpech, chef une étoile de l'Amphitryon à Colomiers

Reste à savoir si le prochain guide Michelin révélera d'autres talents le 22 février prochain

Catherine Léhé

Des chefs du monde entier participeront aux premières rencontres internationales de la gastronomie, du 27 au 29 mars prochain. Une initiative de Michel Sarran qui cherche à fédérer la profession et à redorer son image.