Les vols de smartphones affolent les compteurs

— 

A la rubrique faits divers, les vols de portable à l'arraché sont monnaie courante. En un an, les plaintes auprès des services de police ont explosé. Si bien qu'aujourd'hui ils représentent 57 % des vols avec violence, « soit entre 20 à 25 % de la totalité des atteintes aux personnes », relève le Préfet, Dominique Bur. Un chiffre qui fait grimper les statistiques, mais cache parfois des arnaques à l'assurance. Car pour se faire rembourser son smartphone dernier cri, il faut avoir déposé plainte. « Cela repose en effet sur des déclarations, et il nous est difficile de savoir qu'elle est la part de vrai ou de faux », note Lucien Pourailly. Difficile aussi pour les policiers de savoir trier les 1 422 voitures incendiées en 2010 (-16,5 %), entre celles qui relèvent d'une violence urbaine et celles liées à une escroquerie.