toujours pas de sortie de crise à l'hôpital marchant

— 

Malgré une rallonge budgétaire, le personnel de l'hôpital Marchant ne désarme pas.
Malgré une rallonge budgétaire, le personnel de l'hôpital Marchant ne désarme pas. — f . scheiber / 20 minutes

Après avoir obtenu une rallonge budgétaire de 423 600 euros, les salariés de l'hôpital Marchant, qui entament aujourd'hui leur 63e jour de grève, ont rencontré hier matin leur directrice des ressources humaines pour obtenir des éclaircissements quant à la distribution de ce pactole. « Cette somme va financer des projets qui jusqu'à maintenant étaient dans les cartons, mais ce n'est pas la panacée », explique Cyril, un infirmier syndiqué à Sud Santé. Pour lui, « il n'y a toujours aucun moyen pour le service gériatrie où le manque de personnel est flagrant ». Du coup, la tente devant l'établissement reste en place et les grévistes s'attendent à y passer le réveillon. « Les négociations ne sont pas terminées. Elles sont en bonne voie », précise de son côté la direction.