La lutte des anciens salariés crève l'écran

julie rimbert

— 

Les ex-employés de Molex ont été filmés pendant un an par le réalisateur José Alcala.
Les ex-employés de Molex ont été filmés pendant un an par le réalisateur José Alcala. — f . scheiber / 20 minutes

Un documentaire retraçant le combat mené par les Molex pour sauver leur usine. Pour tourner Les Molex, des gens debout, le réalisateur José Alcala a accompagné, caméra au poing, les 283 salariés de l'équipementier automobile du 31 décembre 2008 à novembre 2009. Le film est présenté demain et dimanche en avant-première à Villemur, avant sa diffusion sur Arte le 28 janvier. Après un documentaire de l'émission Infrarouge sur les syndicalistes CGT de Molex diffusé le 16 septembre dernier, l'usine de Villemur est devenue un vrai filon télévisuel.

Un journal citoyen
Si José Alcala a choisi de suivre le conflit emblématique des ouvriers de Molex, « c'est pour la singularité de leur combat mené pour sauver leur emploi ». Le film s'ouvre sur le réveillon du 31 décembre 2008, quand les salariés campaient devant l'usine pour empêcher la direction de déménager leur outil de travail. « Au lieu d'aller faire la fête chez des amis, j'ai pris ma caméra pour passer la soirée avec eux, raconte José Alcala. Je voulais tourner un sujet sur la crise et j'ai été saisi par la détermination de ces hommes à sauver leur entreprise et par leur exemplarité dans leur combat. Mon documentaire est avant tout un journal citoyen pour tenter de comprendre comment des sociétés qui font des bénéfices peuvent fermer. » Pendant 90 minutes, le film retrace les grands moments du conflit, de l'annonce du repreneur par le ministre Christian Estrosi au vote des salariés pour le plan social.
Pour Patrick Fregolent, président de l'association Solidarité Molex, « ce documentaire n'a rien de politique mais exprime le ras-le-bol de voir l'industrie française être délocalisée et profiter toujours plus aux actionnaires. Notre conflit a intéressé les télés car notre combat a toujours été la défense de notre outil de travail, et non les indemnités de licenciement ». Aujourd'hui stars de la télé malgré eux, les anciens salariés savent que l'émotion sera bien présente demain en revoyant ces images dont le souvenir reste douloureux pour certains.

projections

Le documentaire « Les Molex, des gens debout » est présenté demain en avant-première à la salle de conférence des Greniers du Roy à Villemur-sur-Tarn. Le réalisateur sera présent demain pour un débat. Le public peut assister aux séances ce samedi à 17 h et dimanche à 14 h et 17 h. Eric Cabanis, reporter-photographe, présentera aussi son livre « Portraits d'une lutte, les Molex pour mémoire », publié aux éditions Arcane 17, ce samedi et dimanche à 20 h.