menace de grève sur la mise en service

— 

Une grève menace de gâcher la fête le lundi 29 novembre, date du démarrage de l'exploitation commerciale de la première ligne de tram. Les futurs conducteurs, qui viennent de terminer leur formation, réclament dix points de ­revalorisation salariale, soit environ 86 euros bruts par mois. « C'est ce qu'ont déjà obtenu les agents de maîtrise », précise Franck Delpérier, le secrétaire du syndicat majoritaire Sud. Les traminots refusent également de travailler en journées coupées et souhaitent bénéficier d'une pause de 10 minutes après chaque rotation. « Car conduire un tram demande beaucoup plus de concentration qu'être au volant d'un bus », précise le syndicaliste qui annonce, en plus des débrayages, l'installation de piquets de grève devant le dépôt de Garrossos.