«Toulouse est la mieux placée pour Cinespaña»

© 20 minutes
— 

Présidente du festival Cinespaña*.  Sur quoi avez-vous mis l’accent  pour les 10 ans du festival ? Nous voulions embrasser toute la richesse du cinéma espagnol, qui aborde tous les genres. Nous rendrons aussi hommage à un grand nom, le réalisateur Mario Camus, et nous inaugurerons une section « documentaires ». Le fait que Cinespaña se tienne  à Toulouse n’est pas anodin...  Effectivement, je pense que Toulouse est la ville la mieux placée, pour des raisons géographiques et historiques, pour accueillir le festival. Toulouse et l’Espagne ont une longue histoire d’amour en commun et la dimension régionale du festival n’est plus à prouver. Quel est le public du festival ? Il est fidèle et varié : beaucoup de jeunes, des descendants d’Espagnols, des cinéphiles. Le charme du festival, c’est son côté convivial. Son coeur, le village installé dans la cour de la Cinémathèque, est un lieu de rencontres avec un bar où les gens peuvent échanger. Recueilli par M. Deseilligny *Du 7 au 16 octobre. (Lire aussi p.20)