Des blocagesstratégiqueset tournants

— 

Des dizaines de kilomètres de bouchons sur la rocade et pas un seul bus dans les rues avant 9 h 30. Hier, l'interprofession avait choisi Tisséo comme « cible stratégique ». 300 à 500 personnes — des traminots, des cheminots mais aussi des enseignants — ont bloqué au petit matin les dépôts d'Atlanta et de Langlade. Aujourd'hui, jour de manif, l'opération ne devrait pas être reconduite. Mais demain, c'est l'aéroport qui sera dans le viseur.
Au-delà de ces blocages « économiques », les perturbations habituelles se poursuivent. Près de la moitié des 200 écoles toulousaines sont concernées aujourd'hui par le service minimum d'accueil, et 27 d'entre elles resteront complètement fermées. Côté rail, la mobilisation des cheminots reste stable. La SNCF prévoit que le trafic TER* sera assuré à 40 %. Les trains Lunéa ne rouleront pas et il n'y aura que trois départs en TGV vers Paris Montparnasse, à 6 h 08, 16 h 08 et 17 h 15.