Soupçonnés dumeurtre d'unenonagénaire

— 

Deux hommes, dont un ancien gendarme, ont été mis en examen et écroués dans l'enquête sur le meurtre de Suzanne Degeilh. Cette nonagénaire habitant du faubourg Bonnefoy avait été agressée le 18 août à son domicile. Frappée à plusieurs reprises au visage, elle n'avait été retrouvée que le lendemain par son infirmière avant de succomber quelques heures plus tard à l'hôpital. Dans sa maison cambriolée, des bijoux, un sac à main, des papiers personnels et un chéquier avaient été emportés. Certains de ces objets auraient été retrouvés par les enquêteurs à Soupetard, au cours de la perquisition du domicile d'un ancien gendarme de 54 ans. L'interpellation et le placement en détention de ce suspect ont été entourés d'une grande discrétion afin de ne pas alerter son complice présumé. Ce deuxième individu, âgé de 49 ans, a été écroué à son tour samedi, à l'issue de sa garde à vue. Les deux hommes sont mis en examen pour « vol avec violence ayant entraîné la mort ».