Des tarifs familiauxplus justes

— 

Des parents surpris ont déjà appelé la mairie mais, non, il n'y a pas d'erreur. Désormais, la facturation de l'accueil dans les centres de loisirs municipaux ne se fait plus à la journée, mais à la demi-journée. Du coup, lorsqu'il y a école le mercredi matin, le prix réclamé est divisé par deux. « Cette harmonisation permet de facturer au plus près de la réalité et de ne pas faire supporter des prestations indues aux familles dans un contexte général d'augmentations du coût de la vie », explique Anne Crayssac, l'adjointe au maire chargée de la Jeunesse et des activités socioculturelles. Le prix de l'accueil étant fonction du coefficient familial, la baisse de tarif varie selon les cas. A titre d'exemple, pour les familles qui paient le plus cher, l'économie dépasse les 5 € par mercredi.
Attention toutefois, ce changement n'est effectif que dans les centres de loisirs pilotés directement par la mairie. Ceux dont la gestion est associative ne sont pas concernés pour l'instant.