Pas d'embellie pour les jeunes chômeurs

©2006 20 minutes

— 

La mobilisation contre le contrat première embauche intervient à Toulouse alors que le chômage des jeunes ne se résorbe pas en Midi-Pyrénées, contrairement à la tendance nationale

En effet, selon l'Insee, le nombre de demandeurs d'emploi de moins de 25 ans diminue dans l'ensemble de la France

En Midi-Pyrénées, il reste stable, alors même qu'une amélioration est constatée pour les autres catégories de chômeurs

Ainsi, à la fin septembre 2005, environ 20 000 jeunes de la région étaient à la recherche d'un emploi, soit le même nombre qu'à la fin 2004

Pour remédier au phénomène, certains cumulent les diplômes

« J'ai deux maîtrises et un master

Comme je ne trouvais pas de travail, je refais un autre master », raconte Sophie

Diplômé en info-com, Antoine, lui, « fait et refait des stages dans l'espoir d'être embauché »

Afin de prendre en compte ces difficultés, l'ANPE leur a réservé un espace

Mais, « beaucoup arrivent diplômés dans un domaine qui ne recrute pas

Nous sommes obligés de les orienter vers un autre secteur, parfois sans relation avec leur formation », confie une employée d'une ANPE toulousaine

Les jeunes sans qualification n'ont pas plus de chances

Leur situation aurait même tendance à empirer

Ainsi, l'année dernière, la mission locale de Toulouse, chargée d'accompagner les jeunes sans diplôme dans leurs démarches d'accès à l'emploi, a accueilli 7 000 personnes âgées de 16 à 25 ans

Ils étaient déjà 6700 en 2004

Amandine Rancoule Lire aussi page 7

CNE Le contrat nouvelles embauches s'adresse aux PME, sans limite d'âge. Entre septembre et décembre 2005, 16 919 CNE ont été signés en Haute-Garonne. Soit 11,1 % des embauches des PME et 4,2 % des embauches totales.