Le sexisme mis au banc des accusés

© 20 minutes

— 

L’association Mix-Cité Toulouse propose samedi un voyage au coeur du sexisme quotidien. Installée sur la place Wilson de 14 h à 17 h, une maison composée de quatre pièces décrit la vie des femmes victimes de différentes formes de sexisme. « Par exemple, sur la petite enfance, nous dénonçons l’éducation sexiste vis-à-vis des jeux, avec des poupées pour les filles et des jouets guerriers pour les garçons. Quel que soit notre sexe on peut jouer à tout », explique Julie membre de cette association militante, féministe et... mixte. Née en 2000, Mix-Cité lutte contre les différences entre les deux sexes, rappelant notamment qu’à travail égal les femmes gagnent en moyenne 25% de moins.