1500 emplois suspendus à la TVA à 5,5 %

©2006 20 minutes

— 

Hier, les appels n'ont pas manqué à la confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) de Haute-Garonne

Les entrepreneurs ont de quoi être inquiets, car « si nous repassons à une TVA à 19,6 %, cela entraînera dans le département une perte nette de 1 500 emplois », déplore Louis Belmonte, président de la Capeb 31

Depuis 1999, année de passage à une TVA à 5,5 % pour la rénovation et la réhabilitation des bâtiments, « nous avons connu quelques années d'euphorie

Près de 2 000 emplois ont été créés et nous risquons d'en perdre une partie », enchaîne-t-il

Cette mesure aura permis d'accroître l'activité de rénovation de 62 % pour nombre des 8 000 entreprises artisanales du bâtiment de Haute-Garonne, qui emploient près de 20 000 salariés

« Si ça passe, on va se retrouver avec 14 % de plus sur la facture et les clients auront à nouveau recours au travail clandestin », analyse Louis Belmonte, qui ne désespère pas de voir « sauver la TVA à 5,5 »

B C

Lire aussi page 12