Toulouse : Un bar qui devait accueillir une réunion avec le député LFI Carlos Martens Bilongo tagué

Dégradations Des inscriptions racistes ont été taguées sur la devanture du bar toulousain où le député insoumis devait se rendre samedi, aux côtés d’autres élus LFI

20 Minutes avec AFP
Carlos Martens Bilongo, lors des questions au Gouvernement en novembre 2022.
Carlos Martens Bilongo, lors des questions au Gouvernement en novembre 2022. — Juliette Avot/SIPA

« Qu’ils retournent en Afrique. » C’est l’un des tags qui a fleuri sur le mur d’un bar toulousain ce vendredi, alors que ce lieu devrait accueillir le lendemain une réunion publique du député la France insoumise, Carlos Martens Bilongo, qui avait été la cible d’un incident raciste à l’Assemblée nationale de la part du député RN Grégoire de Fournas.

C’est son confrère de l’Hémicycle, François Piquemal, avec qui il devait co-animer le rassemblement du lendemain, qui a dénoncé sur son compte Twitter les dégradations « par des militants d’extrême droite avec slogans du RN ».

D’autres inscriptions comme « la France collabo bien soumise » ou « honte à vous » ont été constatées vendredi matin sur la façade et devant l’entrée du bar situé dans le quartier toulousain de la Patte-d’Oie.




Les graffitis ont été effacés en début d’après-midi par la mairie. La réunion a, elle, été annulée au profit d’un rassemblement le même jour, mais à 18 heures sur la place du Ravelin. « Nous ne céderons rien aux racistes », a indiqué pour sa part le député Haut-Garonnais.

Déjà cette semaine, une conférence qui se tenait à l’Université Bordeaux Montaigne et à laquelle participaient Carlos Martens Bilongo et le député LFI Louis Boyard avait été perturbée.