Le rebond durabledes petites Balles jaunes

B. C.

— 

50 000 balles jaunes ont été récoltées.
50 000 balles jaunes ont été récoltées. — A. duquesnel / 20 minutes

Certaines finissent leur vie sur les boules de remorquage des voitures, mais la plupart atterrissent dans des poubelles. Or, pour se désagréger dans la nature, les balles de tennis mettent 2 000 ans. Désormais, les responsables des courts ont trouvé une deuxième vie aux 14 millions de sphères jaunes utilisées chaque année en France. Lancée par la Fédération française de tennis, l'opération de collecte des balles usagées a porté ses fruits en Midi-Pyrénées où plus de la moitié des 459 clubs ont joué le jeu. « En janvier nous en avions récupéré 10 000, aujourd'hui nous en sommes à 50 000, ce qui équivaut à peu près au nombre de licenciés sur la région », se félicite Robert Laffon, conseiller en développement à la Ligue régionale de tennis.

Recyclées en terrain de jeux
Hier, à la veille du lancement de la Semaine du développement durable, un camion mis à la disposition par l'entreprise de recyclage Coved les a embarquées pour le Loiret où elles vont être broyées, puis transformées en une tonne de granulats de caoutchouc. Cette nouvelle matière première va servir à la création d'un terrain de jeux de 100 m2 sur le site du CHU de Purpan, en partenariat avec l'association Hôpital sourire. Cette aire sera dédiée aux enfants hospitalisés et pourrait être réalisée d'ici à la fin de l'année. Une opération qui doit être pérennisée.