Les sociétés surfent sur la vague durable

Marie Grivot

— 

L'éditeur Frédéric Lisak introduit la notion de développement durable à tous les niveaux.
L'éditeur Frédéric Lisak introduit la notion de développement durable à tous les niveaux. — A.duquesnel / 20 minutes

Après les lessives qui lavent plus blanc que blanc, voilà les entreprises plus vertes que vertes. Le nombre de sociétés surfant sur la vague du développement durable est en constante augmentation. Certaines en font surtout un argument marketing, pas toujours vérifiable, pour vendre leurs produits. D'autres en font leur cœur de métier et appliquent concrètement les critères environnementaux et sociétaux.

Une tendance a double tranchant
Exemple parfait d'une entreprise qui a fait du développement durable son credo, l'éditeur toulousain Plume de carotte. Il propose à ses lecteurs, petits et grands, de découvrir les merveilles de la nature. Membre du collectif des éditeurs écolo-compatibles, Plume de carotte, seule maison d'édition française à être labellisée ISO 14 001, applique les préceptes du développement durable dans la fabrication de ses livres comme dans la gestion de son personnel, de l'ampoule basse consommation à l'utilisation d'encres végétales. Mais, pour son directeur, Frédéric Lisak, cette tendance croissante à se réclamer du développement durable est à double tranchant. « Voitures écolos, emprunts écolos, on voit de tout aujourd'hui. Je pense que c'est un aspect positif car si les entreprises rivalisent sur le sujet c'est qu'elles répondent à une véritable demande des consommateurs. A contrario, à force de faire des promesses sans les tenir, le risque est de lasser rapidement le public, qui ne sera pas dupe longtemps. »
Et ce n'est pas les associations de défense de l'environnement qui vont le contredire. « Aujourd'hui en Midi-Pyrénées, c'est devenu politiquement incorrect, quelle que soit l'entreprise, de ne pas s'inscrire dans une démarche de développement durable. Mais c'est encore trop souvent un mensonge », regrette Rémy Martin, président de France Nature Environnement Midi-Pyrénées. Et d'accuser : « Total disait déjà il y a dix ans qu'il faisait du développement durable. On a vu ce que ça a donné avec AZF. Quand une entreprise de restauration rapide bien connue utilise un slogan comme “Non au réchauffement de notre clientèle. Toutes nos salles sont climatisées”, comment voulez-vous qu'il n'y ait pas de confusion chez le consommateur ? » En ce mois de mars, Quick annonce l'arrivée du bio dans ses cuisines… A vous de juger.

Aides

Les entreprises qui souhaitent être accompagnées dans leurs démarches environnementales peuvent s'adresser à l'agence régionale pour l'environnement de Midi-Pyrénées. Chaque année, elle suit ainsi soixante sociétés. www.arpe-mip.com.