Les suites de l'affaire Viguier

— 

Jacques Viguier ne va pas tourner une page, mais des pages. Celle du livre qu'il est en train d'écrire sur l'affaire de la disparition de sa femme, qui l'a conduit par deux fois devant les assises pour meurtre, avant d'être deux fois acquitté. « J'ai beaucoup de choses à dire sur ce que j'ai vécu, la situation, l'évolution de l'enquête », a-t-il indiqué samedi à La Dépêche du Midi.
Le professeur de droit ne devrait pas manquer d'y aborder l'action d'Olivier Durandet, l'amant de sa femme Susi. Ce dernier, au centre d'une enquête pour « subornation de témoin » vient de se voir infliger un « rappel à la loi » par le procureur d'Albi. Lors du procès, la baby-sitter du couple Viguier avait avoué avoir menti à la demande de l'amant sur une visite qu'ils avaient faite ensemble au domicile de l'accusé. « Ce rappel à la loi n'est ni une condamnation ni un classement sans suite, mais une mesure alternative aux poursuites qui me paraît la plus adaptée », a justifié Jean-Christophe Muller, le procureur.