Touché De plein fouet

Béatrice Colin

— 

La Haute-Garonne n'aura pas été épargnée par la tempête Xynthia. Samedi soir, la commune de Luchon a enregistré des rafales de vent à 146 km/h, provoquant des chutes d'arbres. Un homme, en villégiature dans la commune, a été tué par une branche qui s'est abattue sur son véhicule. Sa passagère a été légè­rement blessée. Ces intempéries ont coupé l'accès à la station de ski Superbagnères, bloquant des véhicules qui en redescendaient. Des automobilistes ont aussi été pris au piège au niveau du col du Portillon, qui relie la Haute-Garonne à l'Espagne. Tous ont été pris en charge dans le courant de la nuit par le peloton de gendarmerie de haute montagne.

Interdiction d'accès aux forêts
Avec une pointe à 216 km/h au Pic du Midi, les Pyrénées ont subi de plein fouet ces vents violents. Hier, un premier bilan de leur passage était dressé sur le massif forestier. « Une reconnaissance aérienne a permis de constater que des pans entiers d'arbres sont descendus. Ils sont difficiles d'accès et leur débitage risque de prendre du temps. C'est pour cela que nous avons pris un arrêté interdisant l'accès aux forêts dans le sud du département jusqu'au 10 mars. Il faut faire preuve d'une extrême prudence car c'est très instable », plaide Françoise Souliman, secrétaire générale de la préfecture. Des lignes à haute tension ont été touchées, plongeant dans le noir près de 1 400 foyers du sud du département et du Lauragais, au plus fort de la tempête. Hier, en milieu d'après-midi, 220 foyers étaient toujours privés d'électricité. Son rétablissement était prévu, au mieux, dans la soirée, sinon aujourd'hui.

« Des stations de ski ont subi de gros dégâts », relevait, hier, Pierre Castéras, président de la confédération pyrénéenne. Très touchées, Superbagnères et Peyragudes ne devraient pas rouvrir tout de suite. Hautacam (65) pourrait rester fermée.