Pas de nouvel aéroport à moins de 50 km du centre

© 20 minutes

— 

La région a proposé hier la création d’un fonds pour insonoriser les logements victimes des nuisances sonores de l’aéroport de Blagnac. Un observatoire travaillant sur la pertinence d’un nouvel aéroport dans le futur sera également mis en place. Ces deux projets font échos aux résultats de l’étude commanditée par le conseil régional sur la complémentarité entre Toulouse-Blagnac et les autres aéroports régionaux. Le document a été présenté en séance plénière, devant les membres de l’Association contre le nouvel aéroport toulousain, qui y étaient conviés. Près de 500 d’entre eux étaient présents pour entendre les recommandations faites par le cabinet Catsud, chargé des études. En plus de l’observatoire, celui-ci a noté que si un nouvel aéroport devait voir le jour, il devrait s’implanter à plus de 50 km du centre de Toulouse. Cette distance était celle préconisée par les premières études menées par l’Etat et les collectivités locales. Elles avaient aussi identifiées des sites potentiels pour accueillir le nouvel aéroport, ce qui avait amené à une levée de bouclier des riverains.