Bébébiz’ veut élever des crèches en entreprises

© 20 minutes

— 

A Toulouse, la pénurie de crèches crée des vocations. La société blagnacaise Bébébiz’, créée cet été, s’engouffre dans la brèche en travaillant sur un concept de crèches internes « clés en main » pour les entreprises. Son intervention va de la conception du projet à la gestion de l’établissement. Elle comprend les diverses démarches administratives, les demandes de subventions et même le recrutement des salariés. Bébébiz’ n’a pas encore créé de crèche, « mais deux projets sont dans les tuyaux, à Toulouse et à Paris », selon Claire Romanens, la directrice générale, qui table sur dix à douze ouvertures par an. Exemple de tarif qu’elle pourrait proposer : « Pour une crèche de 32 places et une boîte de 400 salariés, le coût moyen par salarié pour l’entreprise est d’environ 11 e par mois. » Bébébiz’ compte notamment démarcher les hypermarchés, qui comptent beaucoup de femmes parmi leurs employés, et dont l’équipement en crèches est insuffisant. Mais d’autres secteurs pourraient être intéressés : il existe 6 300 places à Toulouse, tous modes de garde confondus, pour plus de 17 000 enfants de moins de 3 ans. La nouvelle société veut donc répondre à de « gros besoins » et favoriser les regroupements d’entreprises. Avec la bénédiction de la mairie. Car « toute initiative privée permettant de diversifier l’offre est la bienvenue », affirme Françoise de Veyrinas, l’adjointe aux Affaires sociales, qui trouve « remarquable » l’idée de faire participer les entreprises. H. Menal

président Bébébiz’ est le nouveau bébé d’Olivier Sadran, déjà créateur de Catair – qui fournit les plateaux-repas aux compagnies aériennes – et président du TFC.