Les Américains du Sud- Ouest prêts à voter

© 20 minutes

— 

Parmi le millier d’Américains de la région toulousaine, beaucoup se mettent à la politique. « Il y a une prise de conscience incontestable, explique Hélène Mason, chargée des relations publiques au consulat. L’élection s’annonçant très serrée, personne n’a envie que la situation de l’an 2000 se reproduise. » Ses services renseignent donc de nombreux compatriotes, « en toute neutralité » , sur les démarches à effectuer pour s’inscrire sur les listes électorales, recevoir leur bulletin puis voter par correspondance. « C’est assez simple, mais il faut être prévoyant. » Pour ceux dont le comté américain d’origine n’aurait pas envoyé le bulletin à temps, le consulat garde des fiches de secours simplifiées. Des associations de citoyens américains œuvrent également pour mobiliser l’électorat. La plus militante et singulière d’entre elles est Democrats abroad France ( DAF), section Sud- Ouest. Cette émanation du Parti démocrate a été créée au printemps 2003. Elle compte déjà 130 membres actifs, qui ont organisé des dîners de campagne, une « petite » collecte de fonds et des projections de films anti- Bush. « L’intérêt des expatriés pour la politique s’est accru énormément pour cette élection qui – grâce à M. George Bush – est la plus importante de leur vie d’adulte » , raconte un bénévole pro- John Kerry. La DAF a déjà aidé près de 400 « Américano- toulousains » à s’inscrire, « y compris une dame âgée qui n’a jamais voté de sa vie » . Hélène Menal