Tisséo emprunte, les banquiers confiants sur le remboursement

© 20 minutes

— 

Plus de la moitié de l’extension du métro est financée par l’emprunt. Signé vendredi en grande pompe, le prêt de 600 millions d’euros, délivré par la Banque européenne d’investissement (BEI), représente en effet 50 % du coût des constructions du prolongement de la ligne A et de la ligne B. C’est aussi « le prêt le plus important délivré en France par la BEI ces dix dernières années », selon Philippe de Fontaine Vive, le vice-président de l’institution financière de l’Union européenne. En fait le dossier a été formalisé il y a quatre ans. Et 170 millions ont déjà été engagés. Dans l’accord, 300 millions sont prêtés indirectement par des banques étrangères ou régionales. Les durées de remboursement s’étalent de 25 à 40 ans pour ces infrastructures dont la durée d’amortissement est estimée à 60 ans. La BEI appuie sa confiance sur « le sérieux de Tisséo », dont la solvabilité des collectivités membres est considérée comme « bonne » par l’organisme international de notation Standard and Poor’s.