Les fonds de l’Etat à l’arrêt

© 20 minutes

— 

L’Etat ne donnera pas de subvention pour la ligne E. C’est déjà in extremis qu’il finance 12 % de la Ligne B. Heureusement, la BEI (Banque européenne d’investissement) a déjà « préinscrit » sur son planning les 200 millions d’euros que nécessitera la mise en service en 2009 du tramway vers Blagnac. Pour les projets suivants, l’encours de la dette deviendra tel que Tisséo devrait demander une augmentation de participation à ses collectivités membres. Un premier jet du Plan des déplacements urbains révisé (PDU) fixait cette augmentation à 80 %. Arrivé entre-temps à la présidence de Tisséo, le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, juge pour sa part que cette hausse est « irréaliste ». Après des études « affinées », les futurs projets seront réexaminés début 2005.