Avenir menacé pour l’asso qui gère le Printemps de Bourges

© 20 minutes

— 

L’association Avant-Mardi, antenne régionale du Printemps de Bourges, est en proie à de sérieuses difficultés financières. Née il y a quinze ans, elle est à la tête d’un réseau régional fédérant trente lieux de diffusion. Avant-Mardi sert aussi d’interface avec les institutions, s’occupe des sélections pour le légendaire festival du Berry et propose des cycles de formation professionnelle. « On est à la merci d’un dépôt de bilan », s’inquiète William Bloch, directeur de la structure dont l’avenir est menacé par un manque de soutien de la part de la région et de l’Etat. Quelle place veut-on donner aux musiques actuelles ? C’est la question que se posent les six permanents de l’association qui, en 1990, envoyait sur les planches de Bourges un groupe nommé Zebda. En attendant que « le dialogue se renoue », des concerts de soutien ont lieu en Midi-Pyrénées. Premier rendez-vous, le 23 octobre, à Sainte-Croix-Volvestre avec Le Lutin, DJ toulousain. Fabrice Voné